Dans cette page, vous pouvez suivre les différentes restaurations passées ou en cours de pianos droits et pianos à queue réalisés dans mon atelier et suivre leur progression et notes descriptive pour chacune des interventions.

Restauration d’un piano droit Erard de 1915.

L’hors d’une restauration complète de structure harmonique d’un piano, le remplacement des cordes aciers est en général inévitable. Il faut donc reprendre le plan de corde dans sa globalité et avec les diamètres de cordes appropriés.

Chez certains facteurs de pianos notamment Français comme Erard, les bouclettes tressées étaient très utilisées pour la fixation des cordes sur les pointes de cadre.

Leurs réalisations en atelier se font à la main à l’aide d’un appareil spécifique.

Restauration d’un piano queue Pleyel de 1885

Ce piano queue Pleyel est en cours de restauration complète à l’atelier. La table d’harmonie à subit énormément de dégâts dû à des conditions de stockage très difficiles, une trentaine de flipots ont été nécessaires pour la remettre en état et permettre ainsi de recréer le lien entre les différentes parties séparées.

Les barres de table d’harmonie et chevalet ont été aussi recollées à l’aide de presse spécifique avant d’entamer les travaux de tablage.

Suivra ensuite le remplacement sur mesure du sommier, étape très importante puisqu’il ne supporte plus la tension des cordes.

Extraction du sommier

Fabrication du nouveau sommier sur mesure

Polissage des agrafes et pièces en laitons

Sablage du cadre / Application de la nouvelle dorure

Préparation de la table d’harmonie pour le vernissage

L’étape suivante est le remontage en corde.

Pour cet instrument le plan de corde a été recalculé intégralement. Remonté avec des cordes aciers neuves Paulello appropriées pour ce piano et son époque de fabrication. Les feutrines noires ont été remplacé comme à l’origine.

Laisser un commentaire